Contexte

Nathalie est une jeune québécoise retenue contre son gré en Arabie Saoudite par son conjoint, Saeed Al Sharahni, depuis mars 2005. Elle est maltraitée physiquement et psychologiquement, manque de nourriture et vit enfermée à clé dans un appartement dont seul Saeed Al Sharahni, à la clé. Ses 3 jeunes enfants, Samir, Abdullah et Sarah subissent les mêmes sévices.

 

Nathalie lance un appel au secours pour pouvoir rentrer dans son pays, le Canada, avec ses enfants.

Nathalie et Samir
Nathalie et Samir

Chronologie:

 

2001 

Septembre 2001: Nathalie recontre Saeed Al Bishi, un Saoudien étudiant à l’université Concordia de Montréal.

 

2002

Juillet 2002: Nathalie donne naissance à Samir au Québec.

 

Septembre 2002 : Saeed Al Sharahni est déporté en Arabie Saoudite.

 

2003-2004

Pendant deux ans, Saeed lui parle de toutes les possibilités d’une vie de famille avec Samir en Arabie. Nathalie lui rend visite deux fois et revient à chaque fois. La confiance s’établit.

 

2005

Mars 2005 : Nathalie part s’installer en Arabie avec son fils.

 

Décembre 2005 : Visite de Johanne Durocher, la mère de Nathalie en Arabie. La situation est mauvaise. Johanne Durocher alerte les services de l’ambassade du Canada. Nathalie demande à l’ambassade du Canada son rapatriement. Aucune suite n’est donnée.

 

2006

Janvier 2006 : Johanne Durocher alerte Ottawa.

 

Juin 2006 : Nathalie donne naissance à Abdullah en Arabie.

Samir et Abdullah, 2006
Samir et Abdullah, 2006

11 octobre 2006 : Saeed laisse partir Nathalie, seule à Montréal.

 

22 novembre 2006 : Nathalie retourne auprès de ses enfants Samir âgé de 4 ans et Abdullah 5 mois en Arabie.

 

2008

25 janvier 2008 : Saeed demande une rançon de 20 000 $ contre la liberté de Nathalie et ses deux enfants.

 

4 mars 2008 : Saeed change d’avis dans une interview qu’il donne au journal l’Al Riyadh.

 

2 avril au 5 avril 2008 : Johanne Durocher donne des interviews à LCN, TVA, le journal du Montréal, elle demande l’aide du gouvernement pour extrader sa fille et ses enfants. La nouvelle se répand parmi l’opinion publique.

 

4 avril 2008 : Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois parle de sanctions pour mettre la pression sur l’Arabie Saoudite.

 

4 juin 2008 : Manifestation à Ottawa devant le parlement organisé par la député du Bloc Québécois Francine Lalonde et la famille de Nathalie.

 

9 juillet 2008 : Conférence de presse à Montréal, donnée par Francine Lalonde, députée du Bloc Québécois, Johanne Durocher, mère de Nathalie et Dominique son frère.

10 novembre 2008 : Conférence de presse à Montréal, donnée par Francine Lalonde, députée du bloc québécois et Johanne Durocher, mère de Nathalie: « Le premier ministre Harper doit s’investir personnellement pour rapatrier Nathalie Morin et ses enfants au Canada » On apprend que Nathalie n’a jamais été marié.

 

11 novembre 2008 : Saeed suite aux pressions du gouvernement Saoudien qui a eu écho des médias Canadiens et Saoudiens, fait croire à Nathalie et ses enfants qu’il les laisse partir, mais refuse finalement toujours.

Sarah
Sarah

18 novembre 2008 : Nathalie accouche d’une petite fille prénommée Sarah.

 

2009

Février 2009: Après plusieurs longues semaines sans pouvoir parler avec Nathalie, le contact est renoué. Sa mère reçoit quelques photos.

 

Avril 2009: Conférence de presse avec Francine Lalonde (BQ), Bernard Patry (PL), Thomas Mulcair (NPD) et Johanne Durocher.

 

Mai 2009: Conférence de presse à l’occasion de la fête des mères avec Christelle Bogosta (NPD), Marie-Ève Adam (BQ), Dominique Morin et Johanne Durocher.

 

Juillet 2009: Sa mère et son frère lui rendent visite et filment les conditions de vie de Nathalie. Une partie des vidéos et des photos ont été utilisées pour réaliser le reportage d’enquête diffusé sur Radio-Canada le 29 octobre 2009.

 

Décembre 2009: Amnistie Internationale organise un marathon d’écriture, plus de 500 cartes seront envoyées à Nathalie et ses enfants.

 

2010

6 mars: Spectacle solidarité La liberté clé en main organisé par le comité de soutien à Nathalie Morin à l’occasion de la journée des femmes.

 

13 mai: Le Comité de soutien est reçu en audience au Sous comité des droits de la internationaux de la personne de la Chambre des Communes (SDIR) à Ottawa. Le Comité organise une manifestation devant le parlement. Celle-ci est soutenue par plusieurs groupes de femmes.

 

26 juin: Manifestation devant l'ambassade d'Arabie Saoudite à Ottawa. La manifestation est soutenue par les groupes féministes du Québec et par des organisations musulmanes.

Même manifestation organisée à Washington, É-U.